Description du projet

Hypnose et subconscient

L’HYPNOSE est une approche psychothérapique qui permet de s’adresser directement aux processus automatiques inconscients.

Ces processus régulent la VIE. Ils sont à l’origine du fonctionnement de la respiration, du fonctionnement cardiaque, des fonctions hormonales, des réflexes, des tonus musculaires qui permettent le mouvement et l’équilibre des postures, de manière générale de tout ce qui concourra à la vie…

Ces automatismes sont sous le contrôle cybernétique des fonctions supérieures localisées pour l’essentiel dans le cerveau, mais pas que.

  • L’hypnose procure un sentiment de grande tranquillité

  • La voix le praticien vous conduit vers la relaxation hypnotique

  • C’est un état particulier en toute sécurité

  • L’état hypnotique est un « état de conscience modifiée”

  • Nous sommes tous hypnotisables,

L’état d’hypnose ?

Les recherches portant sur la spécialisation des hémisphères cérébraux constituent l’une des théories récentes qui ont contribué à identifier l’état hypnotique comme un état naturel et non artificiel.

Rappelons que, selon cette théorie, chacun des hémisphères serait spécialisé dans un type différent d’appréhension de la réalité : le cerveau gauche dans les comportements d’éveil, et le droit pendant le rêve, la rêverie, la création artistique, la transe hypnotique, etc.

Le cerveau gauche a des fonctions essentiellement digitales (verbales, logico-grammaticales, rationnelles, abstraites, analytiques, dirigées, focalisées, etc.), alors que le droit se charge des activités de type analogique (non verbales, visuo-spatiales, intuitives, concrètes et littérales, synthétiques, spontanées, diffuses, etc.).

L’état hypnotique correspondrait dans cette perspective à une activation du cerveau droit,

La caractéristique la plus significative de l’état hypnotique ou « état de conscience modifié » est probablement la dissociation, c’est-à-dire la simultanéité d’une activité mentale consciente et d’une activité mentale inconsciente, activités séparées l’une de l’autre.

Déjà Pierre Janet distinguait deux niveaux de comportements, celui de la volonté et celui de l’activité réflexe, l’hypnose correspondant à une forme d’automatisme dans lequel le premier niveau est aboli.

Les auteurs anglo-saxons utilisent parfois le terme de parallel awareness pour décrire ce phénomène de vigilance à plusieurs niveaux (Yapko, 1990). L’un de ces niveaux conserve toute la force logique de la raison, assurant un décodage décodage réaliste de ce qui se passe dans l’expérience vécue.

Cette « partie de la personne », gardienne de l’appréciation objective, a été appelée par Hilgard (1977) l’« observateur caché » (hidden observer). En quelque sorte, une partie du moi, lucide et critique, observe l’autre partie du moi plongée dans la transe.

La dissociation correspond à un fonctionnement plus autonome, tant de l’activité mentale consciente que de l’activité mentale inconsciente, par contraste avec leur fonctionnement habituellement intégré. Elle amplifie la perception de certaines composantes de l’expérience vécue tout en diminuant la perception d’autres composantes.

C’est du reste une expérience naturelle, familière à chacun, et nombre d’expressions courantes reflètent assez justement cette forme de division de soi : « je suis hors de moi », « à côté de mes pompes », « entre chaise et fauteuil », « entre le zist et le zest », etc.

Plus la transe est profonde, plus forte sera la dissociation, plus grande sera la probabilité des réponses inconscientes. Hilgard, quant à lui, refuse d’utiliser le mot « transe » en hypnose, le trouvant trop « -traditionnel », et préférant penser que la dissociation peut avoir des degrés différents (cité in : Yapko, 1990).m

THÉRAPIES

  HORAIRES

Lun 13:45 – 18:30
Mar-Ven 9:00 – 18:30
Sam 9:00 – 11:30

+212 652 029 860

LOCALISATION

Prendre Rendez-Vous

Nous sommes joignables 7 jours sur 7 et 24h sur 24 grâce à Whatsapp au +212 652 029 860

PRENDRE RENDEZ-VOUS